Événement

Clap de fin pour la saison 2023/24 des Jeudis de la réussite avec les métiers de la Sécurité

Publié le

Ce jeudi 14 mars s’est tenu le septième et dernier « Jeudi de la Réussite » de l’année, consacré cette fois-ci aux métiers de la Sécurité !

Le directeur de Sciences Po Aix, Monsieur Rostane Mehdi, a accueilli les cinq alumni venus échanger avec les étudiants sur leur parcours respectif. La soirée était animée par Orane Geoffroy, étudiante de 4e année en Master Géostratégie, Défense et Sécurité internationale.

Présentation du parcours de nos invités

  • Maxime Durand a suivi le Master International Business Affairs & Relations (aujourd’hui EAI), puis a réalisé un deuxième Master Défense et dynamiques industrielles à Panthéon-Assas. À l’époque, Maxime avait également suivi le Certificat Renseignement de Sciences Po Aix qui venait d’être créé. Parce qu’il voulait observer concrètement les grands rapports de force du domaine privé, il a travaillé dans l’industrie de la Défense et est aujourd’hui chef d’une équipe pour Airbus Helicopters.
  • Pascalis Fabre a suivi le Master Carrières publiques et s’est essayé à différents concours après la Prép’ ENA et la Prép’ Commissariat aux armées et enfin le concours des instituts régionaux d’administration. Pascalis a également suivi un diplôme de gestion de crise. Aujourd’hui, il dirige le cabinet du centre de renseignement pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Ses missions tournent autour de la gestion RH, de l’analyse de risques, de la délivrance d’habilitations et de la protection du secret des organisations privées partenaires.
  • Brice Gerardin voulait devenir officier de gendarmerie, raison pour laquelle il a suivi le Master Carrières Publiques pour suivre la Prép’ Commissariat aux Armées. Aujourd’hui, Brice dirige une brigade de 28 gendarmes sur 4 communes au Nord de Paris ce qui représente 27 000 habitants. Outre ses fonctions de commandement, il doit au quotidien faire remonter des informations à l’administration centrale de l’État-major et entretenir des relations avec les élus locaux.
  • Quentin Pruvot est diplômé du Master Géostratégie, Défense et Sécurité internationale, suivi d’un autre Master à Paris, en alternance au sein de SAFRAN. Quentin travaille aujourd’hui en tant que consultant après avoir fait l’expérience des cabinets de conseil, et officie entre le secteur privé et le secteur public de la Défense, comme le ministère des Armées. Il fait du consulting pour des sujets à diffusion restreinte et développe par exemple des missions d’accompagnement du ministère des Armées sur ses projets informatiques de création d’un système d’informations de commandement pour l’Etat major.
  • Justine Van Minden est elle aussi diplômée du Master Géostratégie, Défense et Sécurité internationale, complété par un Master Renseignement humain à l’ère du numérique. Depuis, Justine a intégré un cabinet qui gère des actions de hacking éthique et d’intrusions physiques. Les équipes de Cyberwings testent la résilience des systèmes de sécurité et d’information d’entreprises pour ensuite mieux les conseiller. Implantée à Marseille, Cyberwings cherche à se déployer à l’international. Son quotidien est marqué par les nouvelles directives européennes.

Les conseils des alumni

Les alumni sont unanimes : il est tout à fait possible d’intégrer le secteur de la Sécurité sans être nécessairement passé par le Master Géostratégie, Défense et Sécurité internationale. Néanmoins, cette formation apporte de sérieux outils théoriques et méthodologiques transposables sur le terrain.

Par ailleurs, leur parcours atteste de la porosité entre le secteur privé et le secteur public. Ainsi, vouloir participer au service public français et servir l’intérêt général peut parfaitement s’accorder avec un parcours dans le secteur privé.

Selon les intervenants, l’éventuel manque de compétences techniques propres aux ingénieurs ne devraient pas dissuader les étudiants de Sciences Po Aix de postuler dans les entreprises de la Défense.