Hospitalité

Dans son Projet de paix perpétuelle, Emmanuel Kant explore les conditions d’une paix durable et véritable dans le monde. Dans l’article trois de son texte, il écrit : « Le droit cosmopolitique doit se borner aux conditions d’une hospitalité universelle ». En d’autres termes, la paix universelle suppose le « droit qu’a tout étranger de ne pas être traité en ennemi dans le pays où il arrive. » Certes, depuis des siècles, les femmes et les hommes avaient fait de l’hospitalité un devoir sacré, un élément culturel fort, marqué par divers rituels, mais avec Kant l’hospitalité devient un élément incontournable du droit moderne.
Aujourd’hui, alors que de nombreuses personnes peuvent circuler librement sur la planète, d’autres sont condamnés à demeurer prisonniers de leurs conditions de vie tragiques. Comment, dans ce contexte, penser le devoir et le droit liés à l’hospitalité ? Tout au long de l’année, nous cheminerons à travers les propositions culturelles, afin de voir comment les artistes s’emparent de cette exigence d’accueillir l’autre.

Roxana Nadim, responsable des affaires culturelles à Sciences Po Aix.

 

Valérie Manteau, artiste associée à Sciences Po Aix en 2020-2021

Valérie Manteau est auteure, éditrice et journaliste. Après avoir travaillé dans l’équipe de Charlie Hebdo, Valérie Manteau a rejoint le Mucem, à Marseille, comme chargée d’édition et de diffusion jusqu’en 2018. Elle a publié, aux éditions Tripode, Calme et Tranquille (2016) et Le Sillon (2018) pour lequel elle a reçu le prix Renaudot. Engagée dans la cité, Valérie Manteau collabore avec des structures culturelles et prend régulièrement position dans les débats publics.

Artiste associé à Sciences Po Aix pour l’année universitaire 2020-21, Valérie Manteau animera dans nos murs des ateliers d’écriture qui donneront lieu à plusieurs événements culturels au printemps 2021.

 

Découvrez la plaquette de la saison culturelle 2020-2021