vojago

Le magazine “Vojagô” (“Voyage” en espéranto) est devenu un indispensable de la rentrée de Sciences Po Aix. Un marqueur de la vie étudiante de l’IEP en ceci qu’il est un relais, un transmetteur entre les promotions. D’une année sur l’autre et depuis quatre ans maintenant, les étudiants de troisième année partis en des terres parfois lointaines compléter leur formation, créent de A à Z et en toute liberté, ce magazine au long cours où s’égrène, au fil des pages, le récit des riches aventures vécues ou ressenties par chacun. Comme l’écrit avec justesse dans son édito, le président de l’association et rédacteur en chef de “Vojagô”, Romain Boned, ” à nous tous, en un an, nous avons vu le monde, nous l’avons vécu. Ces carnets de voyages en sont le témoignage partiel, riche et éclectique.”

Mercredi soir, la promotion Robert Badinter et, plus précisément, les 9 responsables en son sein de l’équipe éditoriale ont pu présenter, en marge de la remise des prix du Concours photo Aixpat, le fruit du travail des quelque 50 contributeurs à ce magazine plutôt ambitieux et qui a, cette année particulièrement, fait sauter tous les codes. “Nous avons eu une totale
liberté, confirme Romain Boned, aucune limite particulière. Et c’est, nous le pensons, cette liberté et cette spontanéité qui confèrent son cachet à Vojagô.”
Photos, textes, reportages, plongées saisissantes dans des quotidiens iconoclastes, surprenants et édifiants, le travail mené s’apparente, à bien des égards, à un vrai travail de journaliste, de Dubaï au Bronx, de Cuba à la Corée du Nord. Un portfolio a même été primé du Prix découverte Visa 2014 au Festival Off de Perpignan.

A découvrir, sans tarder, pour la modique somme de 3 euros.