C’est le retour des Jeudis de la Réussite à Sciences Po Aix ! Pour débuter cette saison 2022/2023, étudiants et alumni se sont retrouvés nombreux, en amphithéâtre René Cassin, pour échanger sur les métiers de l’humanitaire et sur les ONG.

Cinq alumni aux parcours très divers ont pu revenir sur leurs trajectoires professionnelles et échanger avec les étudiants :

  • Valérie Babize, diplômée 1998, Responsable communication opérationnelle au sein de Médecins sans Frontières Suisse
  • Anna Chiapello, diplômée 2013, conseillère aux Opérations Ukraine pour le Comité International de la Croix Rouge
  • Brieuc Lemerle, diplômé 2011, ex-Directeur Pays Ukraine au sein de Danish Refugee Council
  • Robin Nael, diplômé 2015, Consultant indépendant, ex Senior MEAL (Monitoring Evaluation Accountability Learning) Coordinateur pour Save the Children International
  • Cécilia Suarnet, diplômé 2013, Child Protection Specialist – Harmful Practices, Adolescence & Gender pour UNICEF – Mali

    Comment travailler dans l’humanitaire ? Cette question que beaucoup d’étudiants se posent ne trouve pas de réponse unique, tant les voies pour y parvenir sont nombreuses : droit, journalisme, expertise internationale, plaidoyer, de multiples cursus peuvent en ouvrir les portes. Les activités extra-universitaires peuvent aussi faire la différence. Valérie Babize souligne l’importance de l’engagement associatif, dont les opportunités ne manquent pas à Sciences Po Aix. Il permet de se démarquer : “Le monde de l’humanitaire est tellement grand qu’on cherche des personnes avec des métiers mais surtout des personnes engagées.” Cécilia Suarnet insiste sur les compétences relationnelles, qui représentent un atout essentiel, particulièrement dans ce secteur. Mais tous sont d’accord : il ne faut pas hésiter à défendre sa candidature même si l’on ne correspond pas entièrement au profil demandé car il est possible – et courant, de se former sur le terrain.

La question de la pluralité des modalités d’exercice des missions est centrale : être en poste au siège ou sur le terrain, dans une petite ou dans une grande structure, voilà qui oriente fortement les métiers au quotidien. Brieuc Lemerle, directeur Pays Ukraine au sein de Danish Refugee en 2022, a ainsi partagé son expérience de la mise en place d’une réponse d’urgence au moment de l’Invasion de l’Ukraine par la Russie. Cécilia Suarnet rappelle que les postes les plus accessibles aux juniors sont ceux liés à la gestion des subventions, à la gestion de projet et à leur écriture, au reporting. Des emplois pour lesquels les capacités de rédaction et de synthèse sont primordiales. La possibilité de travailler en freelance a aussi été évoquée par Robin Nael de retour à Marseille en tant que consultant après un service civique d’un an au Maroc puis en contrat à Dakar pour Save the Children. Une modalité lui permettant de mener des missions plus courtes et d’être basé en France.

Missions au quotidien, conciliation entre vie professionnelle et vie privée, stages, salaires, santé mentale, sécurité .. les étudiants ont aussi pu poser toutes leurs questions à leurs prédécesseurs.

Retrouvez leurs échanges en replay ci-dessous !