À l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, une promenade audio s’est invitée dans les bâtiments de Sciences Po Aix. REVERSE est une proposition de l’artiste performeur belge Johannes Bellinkx, qui a déjà été réalisée aux Pays-Bas, en Belgique, en Autriche, au Danemark, en Angleterre, en Norvège, en Suisse, en Allemagne, en Hongrie et en Espagne. C’est dans la cadre de la cinquième Saison Biennale d’art et de culture d’Aix-en-Provence que Lieux Publics a organisé cette expérience immersive en partenariat avec la ville.


De quoi s’agit-il ? REVERSE consiste à découvrir des lieux en marchant à reculons avec un casque sur les oreilles diffusant des sons, des ambiances sonores. En abandonnant les habitudes quotidiennes, en se déplaçant autrement c’est “une expérience physique complètement nouvelle, dans laquelle regarder vers l’avant permet de regarder en arrière, et se concentrer sur les objectifs cède la place à l’inattendu“.

Partenaire de la saison culturelle de Sciences Po Aix, l’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence Félix Ciccolini était aussi la ligne de départ de l’expérience. Les participants sillonnaient ensuite la ville, les jardins du Pavillon Vendôme, découvraient la scène du Théâtre de l’Archevêché, et traversaient les couloirs de Sciences Po Aix et son amphithéâtre Bruno Étienne.


Retrouvez la performance artistique en images  et découvrez les témoignages de deux étudiantes de Sciences Po Aix :

” L’ambiance sonore est incroyable. Par exemple, j’étudie à Sciences Po Aix, et quand on passe dans l’amphi Bruno Etienne, il y a un son qu’on connait par cœur mais qui est transformé en art. L’ouverture de champs est aussi extraordinaire. On marche dans une ville où il y a plein de gens, et comme toi tu es à l’envers et tu es le seul à être à l’envers c’est une expérience d’introspection qui est folle parce que tu as plus du tout l’impression de faire partie du tout. C’est ça qui est vraiment génial et que je retiens personnellement.”Carla

Ça m’intriguait beaucoup de marcher à l’envers, et je n’ai vraiment pas regretté. C’était assez incroyable. Quand on enlève le casque, on a l’impression d’être un peu sonné. On est passé par tous les lieux emblématiques d’Aix qu’on connait et c’est vraiment super. C’était super de voir la ville sous cet angle. Par exemple, quand on arrive dans l’amphi Bruno Etienne, on ne s’y attend pas et ça se dévoile devant nous, idem pour la porte d’entrée de Sciences Po Aix, ou pour d’autres bâtiments comme le Pavillon Vendôme.”Eléa