Mesdames, Messieurs, Cher(e)s collègues, Cher(e)s étudiant(e)s,

C’est une litanie à laquelle nous ne devons pas nous habituer que celle qui nous oblige une fois encore à exprimer notre horreur devant des évènements qu’aucune cause politique ni aucune exigence religieuse ne justifiera jamais.

En commettant l’inconcevable, l’assassin a non seulement brisé nette, hier sur le parvis de la gare Saint-Charles, la vie de deux jeunes femmes, dont une étudiante de la Faculté de médecine, mais a aussi saccagé leur famille et insulté les valeurs de civilisation qui sont au principe même de toute société de liberté et de tolérance.

Comme je l’ai déjà malheureusement écrit, nous devons résister à la tentation de ne plus voir que ce qui divise, sépare, essentialise au risque de ce qui doit rassembler le corps social.

Dans notre souci de marquer notre solidarité et notre compassion à l’égard des victimes, de leurs familles et de l’ensemble de la communauté universitaire, j’invite chacune et chacun d’entre vous à respecter ce mardi 3 octobre une minute de silence à midi, sur le parvis de l’IEP.

Mesdames, Messieurs, Cher(e)s collègues, Cher(e)s étudiant(e)s, soyez assurés de mes sentiments fidèles et dévoués.

Professeur Rostane Mehdi