Séminaire CHERPA
vendredi 9 juin /10h-12h/ Espace Seguin /salle 105

en présence d’Aziz HLAOUA, sociologue, chercheur associé au CEMS/EHESS/ Paris et au CHERPA
Séance animée Par Karine MICHEL, docteure en anthropologie, chercheure associée à l’IDEMEC et au CHERPA


Résumé de l’intervention :
Le vendredi 24 avril 2015, le souverain du Maroc inaugurait l’Institut Mohammed-VI pour la formation des imams, morchidines et morchidates. Ce complexe est destiné à former non seulement les imams du royaume chérifien, mais aussi ceux de nombreux pays d’Afrique subsaharienne et sahélienne, à la recherche d’un encadrement religieux de leur population à travers une approche pondérée ; celle d’un islam du « juste milieu » (al wasatiyya), dont le Maroc a voulu faire sa ligne directrice. Notre communication se propose d’étudier les (re)présentations officielles de cet « islam du juste milieu » et les objectifs auxquels il répond dans le contexte politique et religieux africain actuel. Au delà des relations économiques, c’est toutefois l’axe religieux de sa diplomatie qui paraît le plus notable, celui dans lequel le Maroc a sa carte la plus efficace à abattre, en ces temps de montée de la violence djihadiste au sud du Sahara.